Page 1 sur 1

[Concours]Dessine moi un perso !

Message Publié : 09 Juin 2015, 14:58
par Le Gobelin
Hello folkes !
Image
Ecrivez ici la description de votre personnage de jeu de rôle et Anthony Oliveira l'illustrera.
Le meilleur moyen d'entrer dans la légende.

Re: [Concours]Dessine moi un perso !

Message Publié : 18 Juin 2015, 10:31
par Le Gobelin
http://oartbox.blogspot.fr/
Pour apercevoir les talent du dit Anthony !

Re: [Concours]Dessine moi un perso !

Message Publié : 19 Juin 2015, 16:10
par Chesed
C’est un homme dans la force de l’âge qui marche dans un désert de roche. Le vent rabat de la poussière sur lui, mais celle-ci le laisse étrangement immaculé.

Mesurant près de 1.90 m, sa silhouette athlétique est rehaussée par une musculature fine et prononcée. Sa démarche souple suggère l’assurance de celui qui a arpenté de nombreux mondes, ses épaules carrées ayant portées de nombreux fardeaux, sans pour autant l’avoir découragé.

Son visage ovale respire le calme et la sérénité, ne laissant apparaitre que peu d’émotions. De sa figure lisse émane pourtant un air sympathique, souligné par deux yeux marrons et étincelants lui donnant un regard chaleureux. Légèrement sous l’œil gauche, on peut deviner une très fine cicatrice horizontale, seule trace visible de ses combats passés. Son front est haut et dégagé, impression encore renforcée par les cheveux totalement rasé sur l’ensemble du crâne, tanné par le soleil. La partie centrale de son visage arbore un nez légèrement busqué et un peu épais, sur une bouche aux lèvres fines, et finissant sur un menton tout en rondeur qui adoucit sa mâchoire carrée.

Habillé légèrement, il ne porte sur le dos qu’un simple T-Shirt blanc, sans manche, près du corps, qui souligne sa musculature, laissant ses bras libre de toutes entraves. Seule sa main droite est couverte par une mitaine de cuir noir. Sur le bas du corps, il porte un pantalon treillis aux couleurs camouflage des sables. Et à ses pieds, des chaussures de marche militaires noires. Il porte également une lourde ceinture de travers lui permettant d’y accrocher sa Masse Blizzard, une imposante masse à ailette, forgé en glace éternelle. C’est cette masse dégageant toujours une température proche de zéro degré, qui lui impose de toujours porter un gant à la main droite, ainsi qu’une pièce de cuir épaisse sur la cuisse droite, sous son treillis, afin de ne pas souffrir du froid de son arme. Dans sa main gauche, il tient la bride de son cheval qui marche à ses côtés, superbe jument alezan zain à la crinière dorée.

Re: [Concours]Dessine moi un perso !

Message Publié : 19 Juin 2015, 20:42
par Murdoc
La famille Daidoji fait partie du grand clan de la Grue, aussi le poids de son honneur est-il plus lourd qu'aucun autre aux yeux de Yamato Daidoji. Empruntant la voie du bushido, il est envoyé en mission avec un haut dignitaire du clan pour finaliser son entrainement. Se voir offrir une telle opportunité ne s'est pas fait sans effort.

Dans une société où l'apparence joue un rôle essentiel, il accepte difficilement de vivre au quotidien avec son œil blanc suite à un coup sur le côté du crâne. Sa large carrure et sa grande taille, fruit d'un travail incessant et d'une abnégation sans borne, intimide cependant suffisamment ses pairs pour qu'on ne lui fasse pas remarquer. Sur le canevas de son visage glabre se dessine un regard toujours alerte, et davantage porté sur la gauche dû à son angle mort, sous des sourcils bien dessinés, un nez épaté et des lèvres fines toujours pincées. Une cicatrice blanche part de sa pommette gauche et descend jusqu'au milieu de son menton, passant sur la commissure des lèvres. Les cheveux blancs typique de son clan tressé délicatement à longueur d'épaule ne tiennent jamais jusqu'à la fin du combat. Pour autant, ils sont généralement assez rapides pour que la chevelure virevoltante ne le dérange pas. Il n'est pas un homme beau, il le sait. Il n'essaie pas pour autant de charmer par ses discours et parle peu, seulement quand cela est nécessaire. Grâce à son père, il a des contacts étonnamment bien placés à la cour et on le trouvera parfois pris dans de grandes discussions politiques, mais l'ennui sera chaque fois inscrit sur son visage.

Le grand idéal de Yamato n'est autre que de devenir garde de l'Impératrice, la plus haute distinction que peut lui fournir la voie de garde du corps que lui a transmis son père. Les Guerriers de Fer sont les gardiens des hauts dignitaires du clan de la Grue, et se jetterai dans une mer déchainée pour sauver leur protégé.

Malgré une formation d'élite, on peut sentir dans sa démarche une certaine hésitation. Au cours de ses aventures, Yamato n'a pas su défendre son sensei au milieu d'une bataille contre des morts-vivants et s'est remis en question suite à cet incident. Même si l'échec de cette mission entame sa gloire et son honneur, ses faits d'armes lui ont permis de revenir sur le chemin honorable du bushi.

Il peut affirmer sans rougir avoir affronter des créatures d'Outre-Monde plus de fois en quelques mois que certains hommes durant toute leur vie. Il a survécu à des vagues de zombies qui refusaient de rester au sol. Il a survécu après avoir été transpercé de part en part par l'épée maudite d'un démon de glace. Il est sorti victorieux de tous ses duels. Les cicatrices sont multiples sur le corps massif du guerrier, mais les plus impressionnantes restent l'entrée et la sortie de l'épée qui l'a transpercé au dessus de son foie, et la grande brûlure du froid démoniaque qui s'étend tout autour et la plaque rouge en zigzag sur sa nuque issue d'un gobelin l'ayant poignardé à plusieurs reprise dans le cou, en passant son surin entre les plaques d'armure.

Bien que le katana soit l'arme de prédilection des samurais, Yamato Daidoji a trouvé son âme sœur dans le naginata, similaire à une lance avec une lame de katana au bout de la hampe. Afin de gagner en rapidité et en réflexe, il a préféré à l'armure lourde traditionnelle une protection de cuir plus légère, plus souple et plus adaptée au voyage. Cette dernière a changé de nombreuses fois, tant le groupe de compagnons se trouve au cœur d'escarmouches sanglantes.
Au cours de ses aventures aux frontières d'Outre-Monde, un bisentô, considéré peu honorable, est venu remplacer l'estimé naginata. Cependant, dans ces contrées de magie noire et de monstres, il a mis la protection de ses camarades en avant plutôt que son honneur personnel, et a préféré l'efficacité brutale du bisentô sur son arme fétiche. Dans la lame massive ont été intégrés des éclats de jade pour réduire à néant les créatures maléfiques.

Aux dernières nouvelles, il a été vu combattant dans une guerre civile du clan du Crabe.